Une histoire de Lettres...à assembler, déchiffrer, découvrir, travailler de manière ludique et complémentaire aux cours réalisés en classe.
Ce blog est mis à votre disposition pour vous aider. Toutes les séquences de cours seront complétées par des exercices. Ils vous permettront de vous entraîner et/ou d'approfondir certains points de leçon vus ensemble.
D'autre part, cet espace ne peut vivre sans vos lettres, vos mots, vos productions.Des concours d'écriture sont régulièrement organisés. Le prix d'une publication pour le plaisir d'écrire et d'être lu.
J'attends enfin toutes suggestions. Cet espace est le vôtre et demande à grandir chaque année, comme vous!
Je vous souhaite une bonne lecture et de bons entraînements.

Bonne année 2011!!!



De petits mots pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2011!!

JOYEUX NOEL!!


Joyeux Noël à tous!!!Passez de très bonnes fêtes!!!

Anki:comment installer Anki?




1- Le lien pour télécharger le programme se trouve dans la partie "dictionnaire".
2- La plupart d'entre vous avez Windows, j'ai sélectionné pour vous la partie qui vous concerne, j'ai mis en noir, en gras "télécharger ici". Vous cliquez, le fichier apparait, vous enregistrer et il sera installé.
3- Vous pouvez venir me voir en classe pour en parler si ça ne marche pas.

Découvrir l'atmosphère fantastique en vidéo

Evaluation finale Séquence 2 4e4

Il grimpait encore un peu et là où il se tenait, je voyais tout son corps car il n'y avait pas de feuillage. Il mesurait environ un mètre vingt et devait avoir dans les soixante ans, même si plus tard, j'appris qu'il en avait en fait 500. Il était sale et couvert de boue, il paraissait maigre et décharné, squelettique. Sur son corps, on voyait que ses poignets portaient les traces de grosses menottes, qu'il avait été enchaîné. Il portait les traces de multiple tortures; coups de fouets et emputations de doigts. Il avait une marque faite au fer rouge, symbole des prisonniers mais curieusement aussi du sceau royal. Il avait de petites jambes mais était incroyablement agile et portait un pagne en haillon. Il avait une grosse tête par rapport à son corps et n'avait plus qu'une touffe en pagaille qui lui servait de cheveux. Ses oreilles me semblaient être que de petits trous sur les côtés de son crâne. Son nez était minuscule mais pouvait sentir son gibier à des lieues à la ronde. Ses yeux exorbités étaient ronds et globuleux. Sa bouche était un bec de lièvre. Il sourit et je vis qu'il n'avait plus de dents à part celles en fer, trois devant et cinq molaires car ses gencives pourries ne pouvaient plus que porter des dents artificielles. Sa peau était couverte de verrues et de champignons. Et puis, il commença à avancer.
Loïc,4e4.


Evaluation finale Séquence 2 4e2

Sujet: Vous décrirez un animal de manière nettement péjorative ou méliorative. Vous mettez surtout en avant ses qualités/défauts physiques et morales (caractère).

Ce mystérieux et étrange animal qui vivait dans le fin fond d'une grotte était un terrible dragon. Cette grotte était sombre et lugubre, des cadavres d'aventuriers qui s'étaient aventurés dans la grotte gisaient sur le sol poussiérieux. La grotte sans fin était la demeure de ce dragon femelle. Ses petits se promenaient dans la grotte sans peur, les dragons ne connaissaient pas la peur. La dragonne était d'une couleur rouge vif. Son corps était recouvert d'écailles. Des blessures de guerre la parsemaient mais jamais un aventurier n'avait terrassé la dragonne légendaire. Elle était d'une très grande taille. Sa tête était aussi colossale, on y voyait deux énormes yeux, des yeux jaunes brillant dans l'obscurité la plus totale. Sa bouche, énorme elle aussi, était remplie de crocs acérés comme des lames de rasoirs. Son nez était noir avec en son milieu juste deux petites fentes. Elle ne possédait presque pas de cou. Son ventre était rouge comme le sang, plus clair vers le milieu, parsemé de blessures, de coups d'épée mais le dragon n'avait pas encore perdu la vie. Le plus impressionant, à part ses yeux étaient ses bras. Ils étaient plus gros que des colonnes de pierre et il y avait au bout de ses doigts, des griffes grandes comme huit aventuriers. Ce dragon, d'une magnifique puissance, était sûrement plus fort que les dieux.Moi, aventurier, ayant réussi à protéger ce dragon jusqu'à sa mort, voici mon récit. J'espère que les humains, dans le futur, remarqueront mon courage. En tout cas, dans ma longue vie de guerrier, je n'ai rarement vu une chose plus belle, plus magnifique que cette dragonne du nom de Crocabulia.


Pierre-Louis, 4e2

Séquence 3: Séance 1 "Découvrir l'atmosphère fantastique"

Séance 1: Découvrir l'atmosphère fantastique

Objectifs:
  • s'intégrer et coopérer dans un travail collectif (Malheureusement beaucoup d'élèves ont pris l'activité à la légère et ont perçu l'activité de groupe comme une mini-récréation!Je rappelle que le but du travail en groupe est de créer une entraide entre les camarades, c'est souvent la seule occasion de voir comment les autres travaillent, pensent et rédigent.)
  • être capable de comprendre une situation à partir d'une image
  • être capable de relever des éléments clés de l'image fantastique
1/ Analyser un document (applicable pour tout document, qu'il soit visuel ou textuel et même sonore)

1ère image: Le document est une photographie tirée du film Sleepy Hollow du réalisateur Tim Burton, sorti en 1999.

2e image: Il s'agit de l'affiche du film Sleepy Hollow, réalisé par Tim Burton, sorti en 1999. Les acteurs principaux sont Johnny Depp et Christina Ricci.

2/ Entrer dans l'image

Qst 1: Dans la première image, le cadre de l'action est tout à fait banal. Les personnages se trouvent dans une forêt, une journée d'automne. Néanmoins, un de ces personnages touche un arbre à la forme originale, peut être un signe "inquiétant". L'arbre est en effet torsadé comme s'il avait tourné sur lui-même. De plus, les racines apparentes et la grandeur de l'arbre le rendent tout puissant. Un arbre de cette ampleur semble en décalage avec le cadre paisible proposé sur cette photographie.

Qst2: L'arbre est associé au cavalier sans tête dans l'image n°2.

Qst3: La brume rend le cadre inquiétant. Il est souvent le signe annonciateur d'un danger.

Qst5: Il fallait surtout s'attarder sur le sous-titre de l'affiche du film "La légende du cavalier sans tête". Ce même cavalier est représenté sous l'arbre.

Qst6: Le cavalier est tout d'abord mis en valeur par un jeu de contraste clair (lune)-obscur(le cavalier). Le cavalier est un personnage menaçant. Tout d'abord parce qu'il ne possède pas de tête, cet élément "surnaturel" n'est pas rassurant. Deuxièmement, il brandit une hache, sûrement l'arme du crime. Et enfin l'attitude du cheval (cabré) montre que le cavalier bride l'animal. Ils sont prêts à partir au galop, prêts à tuer?

Qst7: La couleur rouge (sang?) fait directement référence à la violence. La police utilisée sur l'affiche fait penser que le titre a été écrit à coups de hache.

Qst8: Le cavalier est directement lié à une atmosphère fantastique. Mais d'autres éléments sont reconnaissables et typiques d'une atmosphère fantastique: la pleine lune, l'arbre et l'utilisation de personnages réels et irréels.

MOTS CLES: REEL(UNIVERS FAMILIER)-IRREEL-FANTASTIQUE-ETRANGE-INQUIETANT

Définition du mythe:
Récit fabuleux, souvent d'origine populaire, qui met en scène des êtres (dieu, demi-dieu, héros, animaux, forces naturelles) symbolisant des énergies, des puissances, des aspects de la condition humaine.

Séquence 2: Rencontre

SEQUENCE 2

Séance 5 : Ecriture

Objectif : Raconter une rencontre en adoptant le point de vue interne

Exemple n°1:

Madame de Rênal sortait par la porte fenêtre qui donnait sur le jardin, quand elle aperçut près de la porte d'entrée la figure d'un vieux paysan, extrêmement pâle. Il portait une vieille chemise blanche, sale et trouée, et tenait sous le bras une veste fort sale, dont on ne devinait pas la couleur tellement la crasse s'y était installée. Le teint de ce petit vieillard était si blanc, ses yeux si clairs, et ses cheveux si gris que Madame de Rênal eut d'abord peur. Il avait des chaussures trouées, la peau ridée, pâle. Elle décida de s'en approcher, malgré l'être repoussant qu'était le vieillard. Il ne la voyait pas s'avancer. Elle lui dit:

- Que voulez-vous ici, monsieur?

Il ne répondit pas, et ne se retourna même pas. Madame de Rênal répéta sa question plus fort. Et cette fois, il s'était retourné.

- Je viens pour être précepteur, madame, lui dit-il enfin d'un ton sec.

Madame de Rênal resta sans rien dire, ce vieillard venait de lui postillonner dessus. En plus de cela, elle trouva son haleine forte désagréable, nauséabonde. Madame de Rênal regardait les rides qui marquaient son visage. Bientôt, elle se mit à avoir peur. Quoi, c'était là ce précepteur qu'elle s'était figuré comme un jeune homme, bien vêtu, propre et de bonne figure, qui allait prendre soin de ses enfants!

- Quoi monsieur, lui dit-elle enfin, vous savez le latin?

Comme pour la première question, il fallut qu'elle la répète. Puis il répondit enfin:

-Oui! lui répondit-il séchement.

Madame de Rênal était si effrayée mais elle osa lui demander:

- Vous ne gronderez pas trop ces pauvres enfants?

- Moi, je les gronderai et les frapperai sur le bout des doigts s'il le faut!

- N'est-ce pas monsieur, ajouta-t-elle après un petit silence, un peu trop dur pour eux? Monsieur, je vous en prie ne soyez pas ainsi avec ces pauvres enfants!

Se faire parler de la sorte et se faire prier par cette femme lui était tellement insupportable qu'il décida de lui répondre le plus durement possible et elle lui répondit sur un ton navré:

- Monsieur, je suis sincèrement désolée, mais vous ne correspondez pas au profil que mon mari et moi-même cherchons.

C'est ainsi que s'acheva leur discussion.

Alicia, 3e3

Exemple n°2:

Madame de Rênal sortit par la fenêtre du salon qui donnait sur le jardin quand elle aperçut près de la porte d'entrée une silhouette. De là où elle était, elle ne distinguait qu'un amas de tissu et une main sans âge qui s'avançaient vers la sonnette. Plus madame de Rênal s'approchait et plus elle découvrait l'aspect de cette étrange personne. Le morceau de tissu devint une robe de prêtre, à la fois sale et déchirée par endroit. Elle vit alors la figure d'un homme à l'expression froide et apathique. Serait-ce donc là le précepteur de ses enfants ? Elle s'avança encore pour finalement se retrouver face à de petits yeux enfoncés et sinistres et elle lui dit:

- Que voulez-vous, monsieur?

Une grimace se forma le visage du prêtre et d'une voix rauque, il répondit :

- Je viens pour être précepteur, madame.

Madame de Rênal sentit un frisson lui parcourir le dos. Elle redoutait la scène qui allait se jouer. Elle pensait déjà à ses enfants et se demandait si ce fut possible d'enseigner dans de telles guenilles et de manière générale sous une apparence si vieillote. Elle poursuivit néanmoins l'entrevue:

- Monsieur, savez-vous le latin?


- Oui madame, dico optimum latinum, dit-il d'un air arrogant.


Décidémment, ce prêtre ne lui rendait pas la tâche facile mais il fallait maintenant qu'elle s'assure du bien être de ses enfants et de l'éducation qu'ils allaient recevoir:

- Monsieur, excusez-moi de cette question mais serez-vous sévère avec les enfants ?

Le moine se raidit et lança d'un ton sec :

- Madame, remettriez-vous en cause mon métier de précepteur ? Le châtiment est prôné dans des cas spécifiques. Sachez néanmoins que vos fils doivent être éduqués comme des hommes. Le savoir ne s'inculque pas dans un contexte doré. Vos fils seront dépourvus de tout confort. Une blouse, un crayon de bois et du travail sans relâche. On apprend dans la difficulté, telle est ma manière d'enseigner .


- Mais ce ne sont que des enfants, monsieur, ils ont besoin de s'amuser, le monde des adultes est encore trop loin pour déjà les priver de tout , dit Madame de Rênal d'une voix inquiète.


- Ecoutez, madame, c'est à la demande de votre mari que je suis ici, si maintenant vous pensez que je ne corresponds pas au poste, je m'en vais. D'autres familles attendent un précepteur de qualité, tel que moi, je n'ai pas de temps à perdre, les routes sont longues à pied et je dois gagner mon pain quotidien.

Madame de Rênal resta stupéfaite devant autant d'effronterie de la part d'un prêtre. Ses manières assez rustres ne lui plaisaient pas du tout. Cette entrevue confirmait ses impressions. Non, ce prêtre ne ferait pas l'affaire, non, ses enfants ne seraient pas éduqués comme des bêtes, au nom de quoi ? Sur ce elle lança :

- Alors je vous libère, monsieur, vous pouvez reprendre votre chemin, nous ne sommes pas intéressés ».

Le moine partit en grognant, madame de Rênal fut elle soulagée.


"Comment mieux s'exprimer" p47

Séquence 2 Le Portrait

Un homme déambulait dans les rues quand soudain il vit une femme d'une beauté suprême assise sur un banc. Elle avait une posture ravissante et si légère! Ses yeux clairs reflétaient la douceur à travers un bleu saphir. Son nez fin tout comme sa bouche semblaient montrer toute la gentillesse et la grâce de cette jeune fille. Ses cheveux raides et bruns volaient au vent. Habillée d'une simple robe couleur pastel, l'homme restait en admiration devant cette somptueuse jeune femme.

Ambre 4e4

Je rencontrai cette femme au bal, je la trouvai fortement séduisante. Je l'invitai à danser, c'est alors que j'aperçus ses yeux, bleux comme le ciel, un ciel sans nuage. Sa chevelure soyeuse de déesse, un peu ondulée et si blonde éblouissait quiconque la regardait. Son corps était svelte, sa robe de bal lui allait comme un gant, ni trop courte, ni trop longue, elle paraissait si majestueuse dans ce rouge éclatant. Le rouge, le même que celui placé sur ses fines lèvres; le rouge symbole de puissance et d'amour. En dansant avec elle, je pus remarquer la douceur de sa peau, si fine, si claire, semblable à de la soie. Même ses pieds étaient parfaits, ils étaient de toute petite taille, fins et chaussés dans une somptueuse paire de ballerines.

Thomas 4e4

Fiche pratique "Faire un portrait" Séquence 2

FAIRE UN PORTRAIT



EMPLOYER DU VOCABULAIRE MÉLIORATIF ET PÉJORATIF


Fiche pratique sur l'imparfait

Séquence 2: Narration et points de vue


Résumé des 4 premières séances


Objectifs: - Reconnaître le type de narration utilisé dans un texte (1h)
- Identifier le point de vue adopté dans un texte (2h)
- Adopter un point de vue à l'écrit (2h)

1/La narration (Séance 1): Qui raconte?

- 1ère personne du singulier:
  • récit autobiographique: le narrateur est l'auteur (A.Gide, Que le grain ne meurt)
  • récit de fiction: le narrateur est inventé par l'auteur (P.Mac Orlan, Les clients du bon chien jaune).
Le narrateur est donc intérieur au récit.

-3e personne du singulier:
  • intervention directe du narrateur: le narrateur s'adresse directement au lecteur et et commente l'action (A.Dumas, La femme au collier de velours)
  • intervention indirecte du narrateur: le narrateur utilisent des expressions qui expriment un jugement de valeur (J.K Rowling, Harry Potter à l'école des sorciers)
  • absence du narrateur: l'histoire donne l'impression de se raconter d'elle-même.
Le narrateur est donc extérieur au récit.

2/ Les points de vue (Séance 2 et 3):Qui voit?

Support: n°6,7p33 + Le Rouge et le Noir p24,25

A partir de ces 3 documents, 2 points de vue ont été étudiés:

  • Point de vue omniscient:le narrateur sait tout de ses personnages, le narrateur détient toutes les informations (sentiments, présent, passé, etc) sur ses personnages.
  • Point de vue interne: on observe à travers les yeux d'un personnage, l'action est donc limitée à ce personnage.
Changement de points de vue dans un même texte:
  • n°7p33: nous avons pu observer le changement du point de vue omniscient au point de vue interne
  • Le Rouge et le Noir: omniscient à interne: alternance dans les pensées de Julien et de Mme de Rênal.
3/La rédaction (Séance 4): écrire p25

Raconter la rencontre de Mme de Rênal avec un autre précepteur, "sale et mal vêtu", et la façon dont se déroule cet entretien. Vous adopterez le point de vue interne pour présenter cet autre précepteur.
Plan à adopter:
- verbe de perception
-description physique (péjorative)
-dialogue: rencontre, attitude du précepteur (péjorative)

+ Fiche brevet: comment donner de l'ampleur à un énoncé:
Révision de l'hyperbole et de la gradation.

Flash spécial mots nouveaux Séance 1,2


Les mots à savoir et à chercher dans le dictionnaire s'ils ne sont pas compris:

- mélioratif # péjoratif
- laudatif # dépréciatif
- objectif # subjectif
- bucolique
- anglicisme
- argot(nom) / argotique (adjectif)

Pourquoi faire un portrait?(Séance 2)

Séance 2 (bis):Pourquoi faire un portrait?

Objectif: Construire un portrait

"Le portrait d'un meurtrier"p44

"Décrire c'est s'efforcer de montrer le réel avec exactitude"

Un portrait attendu p45

5 p 45
a/description ligne 16 à 21
- "blême" (l.16): attribut
- "fins";"noirs": épithètes du nom "cheveux"(l.16,17)
b/image négative
- "une tête de salaud"
- "blême"
- "datant d'il y a 3 ans"

6 p 45
Le portrait s'effectue de la tête au pied ou de haut en bas
  • visage: (l.16,17)
  • vêtements, buste (l.18)
  • vêtements, jambes (1.19,20)
Pourquoi? C'est la tête qui l'a frappée en premier.

7 p 45
a/ "pas de poésie": pas de mots inutiles, retenir l'essentiel
b/ portrait clair, précis, exact "neutre et rigoureux"

Conclusion: Bilan de l'étude: Leçon

Pour être utile, notamment dans un roman policier, un portrait doir être précis, exact, objectif.

Pour finir, on a mis en relief l'utilisation du langage argotique dans le polar.

Activités proposées sur la séance 2:
Ces activités sont à ranger dans la partie lexique

1- Le portrait robot: choisir un portrait robot et en faire une description précise

2- Les différents types de langage: adapter le texte en français standard
  • Langage soutenu
  • Langage courant
  • Langage familier
  • Langage argotique
  • Verlan

Pourquoi faire un portrait?(Séance 2)


Séance 2: Pourquoi faire un portrait?: Présenter un personnage (1)

Objectif: Découvrir le portrait dans le récit policier

1/ Le portrait physique des personnages


p41 n°2
Pour cet exercice il fallait chercher dans les 4 extraits proposés du livre toutes les indications sur:
-le visage
-les vêtements
-les gestes et attitudes

2/Le portrait moral des personnages
p41n°3: Il fallait dans cet exercice dégager l'impression dominante de chaque texte (beauté ou laideur, gêne ou aise, énergie ou maladie)

A partir de toutes ces informations nous pouvons nous rendre compte en très peu de lignes du caractère phyique et moral des personnages. Cela nous mène sur des pistes. Nous avons d'ailleurs essayé d'imaginer le rôle des personnages, à savoir s'ils s'agissaient des "bons" ou des "méchants" de l'histoire.
  • Ex le texte n°1. Nous avions un personnage plutôt moche, extrêmement gêné, malgré ses défauts phyiques et un caractère peu commun, ce personnage n'est pas un "méchant. Il apportera une aide à l'inspecteur Maigret dans la résolution de l'enquête. Ce n'est pas un ennemi sinon un adjuvant.
La présentation des personnages dans le récit policier est un moment clé. Nous avons même vérifier que l'auteur de romans policiers aime égarer son lecteur sur de fausses pistes. Le suspense n'en est que plus grand.

III/ Le récit policier
C'est un récit qui met en scène victimes, coupables, témoins, inspecteurs, enquêtes, interrogatoires, suspense,etc.

Qu'est-ce qu'un portrait? (Séance 1)



Séance 1: Qu'est-ce qu'un portrait?

Objectifs: -Distinguer les différents types de portraits
-Savoir ce qu'est un portrait

I/ Distinguer les différents types de portraits
p39 n°1 :
  • Portrait de face: Frida Kahlo
  • Portrait de pied: Louis XIV
  • Portrait officiel: Louis XIV
  • Autoportrait: Frida Kahlo
II/Effets et fonctions des portraits
p39 n°3
Avantages du portrait en pied:
-on montre le personnage en entier
-on montre sa taille, son allure, sa tenue
-on a une approche générale et complète du personnage
Inconvénient:
-on ne voit pas le visage en détail, de près.

p39 n°4
a/Portrait officiel:
- Personnage important: rôle politique, social important
b/Effets:
-Importance, assurance, suffisance, etc.

III/Qu'est-ce qu'un portrait?
p39 n°6
Visage:
-C'est la partie du corps la plus représentée car c'est elle qui différencie le plus nettement un individu des autres.
-Il exprime la personnalité, c'est-à-dire ce par quoi chaque personne est unique.
-Le visage reflète aussi le caractère, les émotions, les sentiments, les réactions, etc.

Définition du portrait du dictionnaire:
Représentation d'un personne par le dessin, la photographie, ou la peinture.


Créer sa BD, c'est possible!




Si tu as trouvé cela drôle et que tu veux toi-même inventer ta BD avec tes Birds, va sur ce site:

http://www.birdsdessines.fr

Tout est expliqué sur le site, c'est très facile.

Bon Birds!

Synthèse finale sur le mot "genre"

Tableau Caractéristiques des différents genres de récit (clique dessus pour le voir en plus grand)

Le Bossu, Féval (Séance 11)


Le roman d'aventure
Le Bossu, Féval

Objectif: Reconnaître les caractéristiques du roman d'aventure

  • Résumé de l'histoire:
Fin XVII°, le Duc Philippe de Nevers épouse Aurore de Caylus sans le consentement du père de celle-ci et dans le plus grand secret.
Quelques années plus tard, le cousin de Nevers, le prince de Gonzague apprend l'existence de ce mariage ainsi que la naissance d'une fille prénommée également Aurore. Jaloux, il organise l'assassinat de Philippe de Nevers en embauchant une vingtaine d'hommes dont les maîtres d'armes Concardasse et Passepoil. Ces derniers ont appris le maniement des armes au jeune Henri de Lagardère qui souhaite se confronter au Duc de Nevers et à sa célèbre botte. Lorsque ses maîtres lui apprennent le nom de celui qu'ils doivent tuer, Henri change de camp et se bat au côté du Duc de Nevers. Un homme masqué tue celui-ci par derrière, lui laissant juste le temps de faire promettre à Henri de protéger sa fille et de lui confier le secret de sa botte. Henri blesse le meurtrier afin de pouvoir le retrouver en lui lançant sa célèbre tirade : " Si tu ne vas pas à Lagardère, Lagardère ira à toi ! ".

1- Les caractéristiques du roman d'aventures

Le roman d'aventures est un roman d'actions (en général, une page, une action). Il y a toujours un héros (Lagardère dans ce roman), en général c'est un héros masculin et jeune. Il a une mission ou une quête. Celle-ci est souvent motivée par un drame (comme le meurtre du Duc de Nevers). Le héros est souvent en quête de vengeance ou de justice. Les péripéties sont assez violentes (coup d'épée à l'italienne) et le cadre spatio-temporel s'inspire d'époques bien précises (XVIIe). Dans Le Bossu de Féval, nous pouvons même identifier un autre sous-genre, le roman de "cape et d'épée". On privilégie les péripéries, les rebondissements et le suspense et on accorde une place importante aux duels et à l'escrime.

"L'été 1914", Martin du Gard (Séance 10)


"L'été 1914"
Martin du Gard

Objectif: Reconnaître les caractéristiques du roman historique

  • Petit point d'histoire:
Jean Jaurès (1859-1914):

Dans le texte, Jean Jaurès n'est pas le personnage principal mais il fait bien partie de la réalité historique. Ce n'est pas un personnage de fiction mais une personne réelle. C'était un socialiste indépendant, il s'est opposé au nationalisme, au capitalisme et à l'antisémitisme montant du début du XXe. Il a toujours lutté pour la paix. Il organise même une grève générale peu de temps avant la "Grande Guerre". Il se fait assassiner 3 jours avant le début de la guerre dans un café, au Café du Croissant.

1- Les caractéristiques du roman historique
Le roman historique se caractérise par une volonté de l'auteur de restituer une vérité historique.
Le cadre spatio-temporel du roman historique reprend les mêmes dates, les mêmes lieux. L'arrière-plan est puisé dans l'Histoire, la réalité historique, alors qu'au premier plan, nous sommes dans la fiction, dans l'invention littéraire.
Le roman historique n'est pas non plus un témoignage. Les personnages principaux restent des personnages de roman.
Les péripéties mêlent vérité historique et faits imaginaires.

Tout en noir (Séance 7/8) Tag avec les idées des 4e1

Pour réaliser un tag, voici les étapes qu'il faut suivre:

1- Aller dans Google et taper "wordle" et vous cliquez sur le premier résultat ("Beautiful World Clouds")

2- Aller dans "Create" et mettre tous les mots les uns à côté des autres sans article, sans ponctuation, appuyer sur "Go" quand c'est fini.

3- Le tag apparaît et la barre des outils aussi. Tout est en anglais, voici les barres où il faut aller:
-Font: vous pouvez changer la police, il y en a beaucoup, vous pouvez vous amuser à changer la police autant de fois que vous voulez jusqu'à trouver celle qui vous plaît le plus.
-Layout: pour changer le mouvement des mots, comme les polices, cliquer sur tout ce qui est proposé jusqu'à trouver ce qui vous plaît le plus.
-Color: là je pense que c'est clair, la couleur.

4-Une fois que votre tag est en place, vous allez dans le menu "démarrer" de votre ordinateur et puis dans "accessoires", normalement vous devez avoir (si vous avez Windows) le logiciel Paint, vous cliquez dessus, un document va s'ouvrir.

5-Vous retournez sur votre tag, et vous cherchez sur votre clavier "prtsc sysrq" (la touche se trouve en général en haut vers le F12), quand vous l'avez, vous faîtes Alt + prtsc sysrq, ça copie automatiquement l'écran de votre ordinateur.

6- Vous allez sur le document paint, et vous collez.(clique droit coller)

7- Vous retaillez l'image et vous la gardez comme fichier.

J'ai essayé d'expliquer au mieux, si vous avez des doutes, n'hésitez pas à me demander. Vous m'écrivez via les commentaires.

Bon TAG!!

Correction des exercices de conjugaison pour les 4e2

3p301
1-ils éternuaient/ils secouaient
2-tu dépaplaçais
3-vous nettoyiez
4-nous éblouissait (la lumière sujet)
5-vous bénéficiez/vous travailliez
6-nous craignions
7-vous croyiez

4p301
1-ouvrit/annonça
2-nous retrouvâmes/nous rentrâmes
3-je renversai/je salis
4-applaudirent/s'en allèrent
5-elle voulut
6-Nous prîmes
7-Les pompiers intervinrent
8-j'entrepris
9-l'explorateur tint

Pour plus d'entraînement, allez dans la partie conjugaison et faites les exercices sur l'imparfait et le passé simple.

Les amants papillons, spectacle Espace Argence, venez nombreux!!

Programmé dans le cadre du salon régional du livre pour la jeunesse de Troyes, ce spectacle jeunesse (à partir de 6 ans) est basé sur l'album de l'auteur-illustrateur Benjamin Lacombe paru au Seuil Jeunesse. Ce dernier sera présent sur le salon le Vendredi 15 Octobre pour une séance de dédicace.

Naoko est une jeune japonaise qui rêve de liberté, de poésie et d’amour. Le jour de ses quatorze ans, son père l’envoie à Kyoto pour en ...faire une jeune femme « convenable ». Décidée à vivre librement, elle entre à l’université : c’est là qu’elle rencontrera Kamo…

Tirée d'une légende japonaise, cette histoire n'est pas sans rappeler celle de Roméo & Juliette.

Horaires
Séances Scolaires : Jeudi 14, Vendredi 15 & Lundi 18
9H30, 11H00, 14H30
Séances Tout Public : Samedi 16 & Dimanche 17
14H30 & 17H00

Mis en scène par Ahmed Serend, interprété par Ahmed Serend et Claire Conan-Vrinat, la scénographie de ce spectacle de la compagnie Aparté est assurée par Caroline Martin, la technique par Philippe Briot.

Affiche réalisée par Benjamin Lacombe.

Les fonctions

Les fonctions (séance 5/6)

Objectif: Revoir les différentes fonctions


En français, les mots sont liés entre eux dans une phrase. On nomme ces liens grammaticaux des fonctions.

1/Les expansions du groupe nominal (GN)

Rappel: Qu'est-ce qu'un GN?

GN minimal: Dét + Nom
  • le nom est le noyau du GN
ex: Le chat

Mais des mots ou des groupes de mots peuvent apporter des informations sur le nom noyau du GN. Ces éléments ne sont pas essentiels au GN mais ils permettent d'enrichir son sens: ce sont les expansions du nom.

  • Le petit chat : dét + adj.qual. + nom
  • Le petit chat gris: dét + adj.qual.+nom + adj.qual
A/ La fonction épithète du nom

1- adjectif qualificatif ex: honnête ouvrier
2- participe présent ou passé employés comme adjectifs ex: menton avancé

On dit qu'ils deviennent épithètes quand ils sont des constituants du GN.

B/ Le fonction complément du nom

Le complément du nom est introduit généralement par une préposition (à, de, en) mais il peut également être introduit par un pronom relatif (que, qui, dont, quoi, où) et est suivi d'un mot ou groupe de mots:
  • GN + prép + nom ou GN ex: des yeux d'un bleu clair
  • GN+ prép + infinitif ou groupe infinitif ex: l'envie de travailler
  • GN+ prép + adverbe ex: un garçon d'ici
  • GN + prép + pronom ex: les yeux de celui-ci
  • GN + pronom relatif + proposition subordonnée ex: l'idée qu'il pouvait s'étouffer avec un bouchon ne l'inquiétait pas.
Revoir la leçon également proposée sur le livre à la p322 + les exercices faits en cours à la page 323.

Correction classement des mots




Corrigé des exercices:

1. 1.jardin:nom commun
2.Jérôme:nom propre
3.préparer:verbe
4.préparation: nom commun
5.courage:nom commun
6.courageux:adj.qualificatif
7.elle:pronom personnel
8.aile:nom commun
9.ses:dét.possessif
10.sept:dét numéral
11.cette:dét démonstratif
12.cent:dét.numéral
13.miel:nom commun
14.me:pronom personnel
15.Paris:nom propre
16.pari:nom commun

2.1 énigme: nom commun
2.scientifique:adjectif qualificatif/nom commun
3.sur:préposition
4.sûr:adj.qualificatif
5.assurer:verbe
6.donc:conjonction de coordination
7.dont:pronom relatif
8.enfin:adverbe
9.entente:nom commun
10.mille:dét.numéral
11.quelques-uns:dét.indéfini
12.chaque:dét.indéfini
13.où:pronom relatif
14.ou:conjonction de coordination

3.a et b
1.L'intrus est "célèbre"
2.L'intrus est "mystère"
3.L'intrus est "pyramide"
4.L'intrus est "caché"

4.1.doite:adj.qual.
2.droit:adj.qual.
3.droits:nom commun
4.droit:adverbe
5.moyens:nom commun
6.moyen:n.commun
7.moyen:adj.qual.
8.grand:adj.qual.
9.grand:adverbe.

Le récit policier (séance 7)


Le récit policier
Petits polars à l'usage des grands, Loubière, p89

Objectif: analyser les caractéristiques du récit policier

1/ Les 6 ingrédients indispensables au récit policier:

- le crime ou le délit
- l'assassin/le coupable/le suspect
- la victime
-l'inspecteur/détective/enquêteur
-l'enquête
-le mobile

2/ Les caractéristiques du récit policier

Son économie qui en fait un récit court, l'oblige à ne sélectionner que l'essentiel et à choisir un rythme narratif qui utilise l'ellipse (cf texte avant le dénouement final). Seules les scènes essentielles seront développées.


Le récit réaliste (séance 6)




Le récit réaliste
Un drame vrai
, Guy de Maupassant, p76

Objectif: Analyser les caractéristiques du récit réaliste

Lexique:

Vrai: Qui est conforme à la réalité, à la vérité par opposition à faux, illusoire

Vraisemblable: apparence de la réalité.

Préambule: introduction

Histoire littéraire:

"école littéraire d'hier"(l1): le romantisme # "école actuelle" (l3): le réalisme
- Centrée sur l'expression du moi - centrée sur l'évolution des êtres
- Aventure - Ordinaire

1/ Rappel: Les différents points de vue dans un récit
Le point de vue sur les évènements est ainsi déterminé par la position du narrateur.

a/Point de vue omniscient
Permet au narrateur de rapporter des informations que les personnages ne peuvent avoir ou qui dépassent leurs connaissances.
  • Le narrateur sait tout
b/ Point de vue interne
Les faits sont perçus par un personnage, l'action est donc limitée par sa place, ses connaissances, donc sa subjectivité.

c/ Point de vue externe
Point de vue objectif, on ne sait pas ce que pense les personnages. Le récit ne présente que ce qui peut être vu de ce point de vue.
  • L'histoire donne l'impression de se raconter par elle-même
2/ Caractéristiques d'un récit réaliste

Un récit réaliste doit respecter la vraisemblance des faits, même si ceux-ci sont parfaitement extraordinaires (comme dans le texte). Ce type de récit se déroule dans un cadre spatio-temporel identifiable et qui relève de la réalité. Les personnages ont également un semblant de vérité, ils sont socialement identifiables, ils appartiennent à la vie réelle présente ou passée.



Le fantastique (séance 4)

Le fantastique
Objectif: Analyser les caractéristiques d'un récit fantastique
1) Etude du texte La maison d'André Maurois p86-87
  • Le récit du rêve

Le temps dominant est l'imparfait, on a distingué deux valeurs:

  1. imparfait de description: "fermait";"suivait";"avait";"était bordée";débouchait"
  2. imparfait de répétition: "je me promenais"; "je sonnais"; "j'apercevais",etc.
  • Qu'est-ce qui caractérise ce rêve?
  1. Répétition: le rêve se répète toutes les nuits. La narratrice est seule et cherche de l'aide, ce qui suggère que ce rêve est angoissant
  • Les émotions de la narratrice
  1. Curiosité: "j'étais attirée par cette maison"
  2. Admirative: description de la maison
  3. Angoissée: "mais personne ne répondait à mes appels. J'étais profondément désappointée, je sonnais, je criais".

2) Les éléments fantastiques

  • L'arrivée du rêve liée à une très grave maladie
  • La chute: la fin dévoile que la narratrice est un fantôme

3) Le récit fantastique

Le récit fantastique est caractérisé par un récit qui débute dans un cadre spatio-temporel réaliste pour basculer petit à petit dans un monde étrange et irrationnel. On y retrouve alors des êtres ou des évènements fantastiques: fantôme, vampire, diable, métamorphose,etc. La fin du récit ne permet pas de trancher sur la véracité des évènements racontés et laisse toujours le lecteur en proie au doute.

La Science-fiction (séance 3)

Séance 3: Science-fiction

Objectif: Reconnaître les caractéristiques de la Science-fiction

1)Sillage p 93: découvrir la SF dans la B.D

  • cadre spatio-temporel:
lieu: une planète riche en faune et en flore
temps: non-identifiable

  • personnages: un être de l'espace, moitié robot, moitié insecte

2) La créature p101: découvrir la science-fiction dans le texte.

  • cadre spatio-temporel:

lieu: une planète inconnue: trois soleils

temps:on a des CCT mais cela reste imprécis

  • personnages: les humains, la planète

3) Définition et caractéristiques de la SF

L'univers de la SF est caractérisé par un cadre spatio-temporel situé dans un espace inconnu et dans un temps non identifiable. On y côtoie des créatures hybrides, qui ne relèvent pas de notre réalité, mais aussi des êtres de notre quotidien (animaux, êtres humains).

Révisions Grammaire (Séance 2)

- Correction du test et petite révision de l'adjectif qualificatif:
L'adjectif qualificatif

L'adjectif vient du latin adjicire qui signifie ajouter. L'adjectif ajoute en effet des précisions à un nom ou à un pronom.

L'adjectif est épithète (expansion du nom)

Il se trouve en général avant le nom et forme avec lui un groupe soudé.
On dit qu'il devient épithète quand il est un constituant du groupe du nom.
ex: "une vaste campagne" (en référence au test de grammaire): "vaste" dépend du nom campagne
"le petit chat gris ronronne": "petit" et "gris dépendent du nom "chat.

L'adjectif qualificatif est attribut du sujet (expansion du verbe)

Il est généralement placé après le verbe. On dit qu'il devient attribut après un verbe d'état (être,sembler, demeurer, paraître, devenir, rester).
ex: "le chat est gris": gris fait partie de l'expansion du verbe et nom plus du nom mais il se rapport au nom. Notons que "être" est un verbe d'état.

Qu'est-ce qu'un genre?(Séance 1, 3e)

















1- Dans cette première séance, vous m'avez suggérée différentes idées, celles qui pour vous s'approchaient le plus du mot "genre". (brainstorming)
2- Je vous ai distribué 2 feuilles polycopiée

a)Types-Genres et Sous-Genres

b)Pour mieux comprendre (le texte narratif)

Voici une transcription en graffiti de vos idées


Les anticipations et les retours en arrière dans le récit, c'est quoi?(4e)

Le narrateur peut raconter l'histoire en suivant l'ordre chronologique des faits; il peut le boulverser, en introduisant:

-des anticipations, qui annoncent la suite du récit;

-des retours en arrière, qui racontent après coup des évènements antérieurs pour donner une explication, des informations sur le passé d'un personnage, pour créer un effet de surprise ou retarder l'action.

Journées du patrimoine 18 et 19 septembre

Va sur ce site et télécharge le programme du week-end:

http://www.ville-troyes.fr/scripts/musees/publigen/content/template/show.asp?P=280&L=FR

Tu peux te rendre dans n'importe quels musées, c'est gratuit, profites-en!

Dictée préparée 4e2 pour ceux qui étaient absents vendredi

Préparatifs avant l'expédition

Il est bien clair en effet que l'on ne s'embarque pas pour une expédition semblable sans prendre quelques précautions. Il faut savoir où l'on va, que diable!,et ne pas partir comme un oiseau...
Avant toutes choses, le Tarasconnais voulut lire les récits des grands touristes africains [...].
Là, il vit que ces intrépides voyageurs, avant de chausser leurs sandales pour les excursions lointaines, s'étaient préparés de longue main à supporter la faim, la soif, les marches forcées, les privations de toutes sortes.

Alphonse Daudet, Tartarin de Tarascon

Le salon du livre du 14 au 18 octobre!


Le salon du livre ouvrira ses portes le jeudi 14 octobre à l’Espace Argence, dès 9h. 5 jours de découvertes littéraires et artistiques, d’échanges, de partages, avec des auteurs/illustrateurs, des artistes...

Les classes grammaticales (séance 4)


Les classes de mots
Objectif: revoir les classes grammaticales

Définition:

En français, il existe 10 classes grammaticales différentes. Certaines classes grammaticales contiennent des mots de forme variable, d'autres de forme invariable.

Tous les mots ont une identité (nature), tous ont le droit à une famille (classe grammaticale), le jeu c'est de savoir à quelle famille appartient un mot.

Attention!!!Il ne faut pas confondre "nature" et "fonction".

Variables (ceux qui changent):
1- Les noms
2- Les déterminants
3- Les adjectifs qualificatifs
4- Les pronoms
5- Les verbes

Invariables (ceux qui ne changent jamais):
6- Les prépositions
7- Les adverbes
8- Les conjonctions de coordination
9- Les conjonctions de subordination
10- Les interjections


Repérer le narrateur (séance 3)

Repérer le narrateur
Objectif: Identifier le narrateur dans un texte

1- L'auteur et le narrateur

L'auteur est une personne réelle qui crée une oeuvre: il appartient à la vie. Le narrateur est un personnage chargé de raconter l'histoire: il appartient au texte.

2- L'identité du narrateur

Le récit est à la 1ère personne:

a) La narrateur coïncide avec l'auteur: il s'agit d'une seule et même personne. On parle alors d'un récit autobiographique: l'auteur raconte sa propre vie.
ex: A.Gide, Si le grain ne meurt

b)Le narrateur dit "je" mais n'est pas l'auteur. Il s'agit d'un récit de fiction: le personnage est un être imaginaire.
ex: J. de Lacretelle, Silbermann

c)Le narrateur participe à la narration en parlant à la 1ère personne du pluriel (nous), en s'adressant au lecteur et en commentant l'action.
ex: A.Dumas, Vingt ans après

Le récit est à la 3ème personne:

a) Le narrateur est extérieur à l'histoire: il la raconte sans y participer. L'histoire donne l'impression de se raconter toute seule.
ex: A.Le Braz, La légende de la mort

b)Présence indirecte du narrateur, il juge ses personnages sans parler en son nom.
ex: A.Dumas, Les trois mousquetaires

Synthèse:

Récit 1ère personne:

Narrateur = Auteur : autobiographie (je)
Narrateur # Auteur : fiction (je)
Narrateur + lecteur : intervention directe (nous)

Récit 3e personne:
Narrateur absent: extérieur à l'histoire (il/elle)
Narrateur présent: intervention indirecte (jugement de valeur, !) (il/elle)

Le cadre du récit Séance 2

Objectifs:

- repérer le cadre
- repérer les personnages


Correction des questions 1,2,3 du texte Tueur de lions de A.Daudet.

1- Le cadre du récit

Pour repérer le cadre d'une histoire, on se pose principalement les questions Où? et Quand?
Ces indices sont en fait des indices spatio-temporels (espace + temps)

On a remarqué que pour se situer dans le temps, on pouvait ne pas avoir d'indication précise mais des indices. Ce fut le cas avec le mot "diligence". L'automobile arrivant à la fin du XIXe, on peut supposer que l'histoire se passe donc avant. La présence du photographe dans la diligence nous a aidé aussi à nous situer. La photographie arrive également au XIXe (1816).

Conclusion?
Le récit peur se dérouler dans un cadre spatio-temporel précis ou donner des indices qui permettent au lecteur de deviner où et quand se passe l'action.

2- Les personnages
On parle de personnages principaux et secondaires. Le personnage principal d'une histoire, c'est celui que le narrateur met en avant. L'action est focalisée sur ce personnage.

Mots-clés: cadre - indices spatio-temporels - personnages principaux- personnages secondaires

Récit et Genres Séance 1

Objectifs:

- connaître les différents types de discours
- savoir ce qu'est un récit
- savoir ce qu'est un genre

Introduction:

Comment communiquons-nous?

Dès qu'il y a une production langagière, on parle de discours.

Nous avons mis en relief trois types de discours qui assure la communication entre les humains:

1- Discours Oral
2- Discours Ecrit
3- Discours Iconique (icône:en rapport avec l'image)

1- Les types et fonctions du discours.

Le locuteur (celui qui parle) produit un texte particulier oral ou écrit parce qu'il a un but.

Les discours ont des fonctions précises:

-raconter: discours narratif
-décrire: discours descriptif
-expliquer: discours explicatif
-argumenter: discours argumentatif

Un texte a généralement une fonction dominante.

2- Le récit

Dans le récit,la fonction dominante est de "raconter" une histoire. Le récit fait partie du discours narratif.
On associe souvent récit à histoire. On a distingué d'ailleurs les constituants principaux d'une histoire:
personnages/cadre spatio-temporel/péripéties

3- Les genres
On se soucie toujours de la classification littéraire. En effet, comment ranger tout ce qui a été créé jusqu'à aujourd'hui? On essaie de regrouper toutes les productions littéraires selon des caractéristiques communes.

Il existe trois grands genres qui se distinguent pour leurs formes:

1-poésie
2-théâtre
3-récit

Le genre narratif se divise lui-même en d'autres genres:

-le roman
-la nouvelle
-l'épopée
-le conte


4-le schéma récapitulatif

Celui que j'ai fait au tableau. Si vous avez besoin de revoir ce schéma, vous me le demandez en classe.

Mots-clés: Discours- Récit- Genre